Schnelleinstieg Reader

Home|Suche|Friedolin|Webmail de

Wortmarke FSU

Modelltest 3


Test 3:

Prendre le bus - c'est bon pour tous

Une voiture sur deux qui démarre va faire moins de 3 kilomètres. Les déplacements en zone urbaine ont presque doublé en 15 ans.

Prendre sa voiture en ville devient de plus en plus contraignant. Alors? Le bus vous libère des soucis d'une conduite en ville. Moins de stress, moins d'énervement: vous vous laissez conduire, vous avez l'esprit libre. Vous pouvez penser à autre chose.

Prendre le bus est distrayant: vous avez un autre regard sur la rue que vous dominez et qui défile sous vos yeux; vous la voyez vivre, vous découvrez de nouveaux magasins, de nouvelles devantures, des rues, des sites et les trouvailles propres à chacun. Le bus est clair, vous pouvez souvent y lire.

En bus, la sécurité routière est un atout considérable, ce qui n'est pas le cas avec votre véhicule. Avec le bus, vous diminuez vos risques et ceux des autres: plus de tôles froissées, plus de constats amiables, etc.... et vous gardez intact le bonus de votre police d'assurance.

En prenant le bus, vous préservez votre voiture et économisez votre argent.

Quand vous utilisez votre véhicule, le premier kilomètre départ à froid occasionne 50 % de l'usure du moteur. Ensuite, il y a les coups de freins, les accélérations... votre voiture n'est jamais à son régime normal en ville et s'use prématurément. Prendre le bus vous permet de prolonger la durée de vie de votre voiture et en même temps de diminuer son coût d'entretien et d'autres frais annexes. Notez le prix du kilomètre roulant de votre voiture (amortissement, frais de garage, d'assurances... ) auquel vous ajoutez le prix du carburant et comparez avec le prix du bus.

Dans la plupart des grandes agglomérations, un trajet quotidien domicile - travail en bus avec carte d'abonnement revient deux à trois fois moins cher qu'en voiture.

L'usage excessif de la voiture en ville, c'est l'espace confisqué, ce sont les enfants chassés de la rue, les piétons et les cyclistes pénalisés.

Autres victimes: ceux qui ont vraiment besoin de la voiture pour leur travail: livreurs, artisans, ambulances, services de secours. Et aussi les taxis qui seraient beaucoup moins chers s'ils n'étaient pas bloqués dans les embouteillages.

Le bus est un ami des économies d'énergie; lorsqu'il est complet en voyageurs, c'est 50 voitures en moins.

Chaque fois que vous prenez le bus au lieu de votre voiture, vous polluez 25 fois moins en oxyde de carbone, gaz dangereusement polluant. Savez-vous qu'une automobile émet chaque année 3 fois et demi son propre poids en gaz polluants dont 90 % en ville? Alors que le bus n'occasionne qu'1 % de la pollution urbaine!

Donc... Mieux vivre en ville et mieux se déplacer: cela dépend aussi de vous. Vous avez à votre disposition un moyen merveilleux: l'autobus, qui n'attend qu'une chose: devenir votre première voiture citadine. ( 2358 DZ )


Questions:

 

1. Pourquoi faut-il constater que la voiture est beaucoup trop souvent utilisée de façon pas forcément nécessaire?


2. Comparez bus et voiture au point de vue économique.

3. Qui est surtout dérangé par l'usage excessif de la voiture en ville?

4. La pollution de l'air: par le bus - par la voiture

5. Finalement: Qu'est-ce qui devraient être les conséquences logiques?

 

Logo Weltoffene Hochschulen gegen Fremdenfeindlichkeit

Logo Total E-Quality Coimbragroup Partnerhochschule des Spitzensports